Tract – Avril 2016

Le 26 janvier 2016, un Arrêté du maire de Treillières interdisait tout rassemblement d’individus hors manifestation à caractère associatif pendant une durée d’un an et sur la majeure partie du bourg. Grâce à un recours mené par Emmanuel Renoux, le tribunal administratif suspendait l’arrêté le 1er avril 2016. Celui-ci était jugé disproportionné par rapport à l’objectif de préservation de la sécurité et de la tranquillité publique.
Notre tract d’avril 2016 vous permet d’en savoir plus sur les raisons de notre désaccord envers cet arrêté qui remettait en cause la liberté des treilliérains.

Télécharger notre tract d’avril 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *