L’Infolettre de Novembre 2017

Un dicton dit que s’il tonne en novembre,
l’année suivante sera bonne !
Alors faisons un peu de bruit…


Au sommaire :

  • Inauguration de la halle aux raquettes
  • Trophées du sport : la mayonnaise n’a pas pris
  • Parcelle communale donnée en usufruit à un riverain : machine arrière toute de la majorité !
  • Bilan à mi-mandat de la majorité : notre avis dans la presse
  • Déplacements à vélo : une bonne initiative, profitez-en !!!
  • Nos élus proposent : piste cyclable rue de la Gouërie


Inauguration de la halle aux raquettes

Le 21 octobre dernier, la nouvelle halle aux raquettes a été inaugurée. Au programme :
– visite de l’équipement
– animations
– démonstrations de sportifs de haut niveau
– sans oublier le cocktail !

Nous avons pu faire nos premiers constats sur cet équipement, en espérant qu’ils ne soient pas définitifs. Le manque de ventilation nous a surpris. De plus, le choix d’une bâche comme structure de paroi et de toit, choix sur lequel nous avons été très méfiants, montre un premier problème : la condensation. Ceci entraine que toute la salle n’est parfois pas praticable, le sol étant mouillé et donc glissant. Même si c’est subjectif, le manque de ventilation et la condensation laissent une sensation un peu désagréable.
Petite anecdote : un sportif de haut niveau était venu jouer avec des adhérents d’un des clubs, et au bout de sa démonstration, a évidemment demandé à se doucher…. Réponse embêtée du club car pas de douche dans les vestiaires collectifs… Mais sauvée par le vestiaire arbitre qui, lui, a une douche… Ouf.
Les conditions climatiques étant douces ce jour-là, nous n’avons pas pu constater le degré de protection thermique qu’offrent les parois en bâche. A suivre !
Même si nous sommes critiques sur l’équipement, une inauguration doit rester une fête et c’en était une au travers des animations proposées par les clubs et les services municipaux qui s’étaient beaucoup investis. Bravo à eux.


Trophées du sport : la mayonnaise n’a pas pris

Créés pour la première fois en 2015, puis annulés en 2016 faute de postulants aux différents prix, la commune a reconduit cette année les Trophées du sport avec une grande fête à partir de 19h le samedi 21 octobre. Cette évènement vise à récompenser des sportifs et bénévoles de nos nombreux clubs sportifs.

En 2015, les élus de l’opposition avaient été exclus du groupe à la base de cet évènement et du jury. Ils s’en étaient émus auprès de la majorité, la vie associative -et notamment sportive- devant être l’objet d’un consensus selon nous. Emus, ils n’y avaient que nous, car « bis repetita », l’opposition a une nouvelle fois été totalement écartée de cette manifestation. Encore une preuve de la légendaire volonté de rassemblement du maire.
Malgré un show bien ficelé correspondant à une prestation commandée sur-mesure avec animateur, DJ, pyrotechnie et artistes sportifs en tous genre, bien peu de participation : à part tous les élus de la majorité, beaucoup de chaises vides marquées « Réservé sportifs » et très peu de spectateurs curieux dans les gradins.
Petite surprise après 20H30 et la fin du spectacle où un certain nombre de personnes sont arrivées pour boire, manger et partager avec la majorité un buffet fort bien préparé par la cuisine municipale .
Même si sur le fond cet évènement était une bonne initiative, nous regrettons que cette soirée aux frais des concitoyens (9000euros sans compter la disponibilité et le travail des services municipaux…) n’ait pas bénéficié à un plus grand nombre.
Ne faut-il pas se poser quelques questions : ces Trophées doivent-ils être limités aux associations sportives ou s’élargir à toutes les associations ? Ces Trophées ont-ils lieu de continuer d’exister ? Est- ce réellement une bonne initiative ? Qu’en pensent les associations elles-même ? Quels sont leurs attentes et leurs réels besoins, individuellement et collectivement ?


Parcelle communale donnée en usufruit à un riverain :
machine arrière toute de la majorité !

Souvenez-vous : nous avions découvert en septembre que les 2/3 d’une cour d’un bâtiment public  (le jardin de l’espace Malala voisin du nouveau pôle médical) étaient devenus l’extension du jardin d’un riverain. Devant ce scandale, nos élus ont interpelé le maire sur ces pratiques inacceptables et totalement illégales. 
Depuis, nous avons appris que la décision a été prise en catimini par la majorité en mai et les travaux exécutés par les service municipaux en juin.

Le tout en dehors de toute procédure administrative (voir notre dernière Infolettre). Dernièrement, la majorité a voulu habiller l’affaire avec une convention d’usage : cet heureux riverain profiterait de 100m2 de jardin de plus en plein bourg et totalement intégrés à son terrain en contrepartie de l’entretien de ce jardin tout neuf (y passer la tondeuse !). La majorité voulait ainsi créer une situation ubuesque : il aurait fallu demander la permission au privé pour accéder à une parcelle publique ! Bien évidemment, nous nous y sommes opposés et après un vif débat en commission où la validité d’une telle convention a d’ailleurs semblé bien fragile, nous avons demandé :

– qu’une clôture soit posée sur la limite parcellaire (chacun chez soi !),
– qu’un portillon soit créé dans la clôture installée en juin afin d’accéder au jardin remis en état par les services municipaux et aujourd’hui inaccessible,
– le rehaussement du portail existant afin de sécuriser toute la parcelle.

La majorité a accepté nos demandes et s’est engagée à les mettre en œuvre. Dorénavant, il n’y aura plus qu’à constater leur exécution. Nous sommes constructifs : la majorité étant en manque d’idées pour aménager cette cour située en plein bourg le long de la place du Champ de Foire, nous proposons :
– de détruire les toilettes publiques et obsolètes, et d’y aménager des sanisettes automatiques
– d’installer un abri vélo bien pratique pour le marché et profiter des commerces des 2 places
– d’aménager un jardin partagé pour les habitants du collectif juste en face de la place du Champ de Foire qui n’ont aucun espace vert


Bilan à mi-mandat de la majorité : notre avis dans la presse

Vous allez bientôt recevoir le magazine municipal où sur 20 pages la majorité va exposer le bilan de son action depuis qu’elle est aux responsabilités. Bien évidemment, et c’est le jeu de la communication institutionnelle, nous ne doutons pas que ce bilan va être plus que positif !


Déplacements à vélo : une bonne initiative, profitez-en !!!

Vous voulez faire des remarques ou des propositions concrètes pour développer l’usage du vélo : connectez-vous sur le site de la communauté de communes et faites vous mêmes vos propositions sur une carte !
 
L’adresse internet n’est pas si facile à trouver, alors cliquez ci-dessous. 2 accès possibles :  ici …   ou     …
C’est une très bonne initiative, profitez-en ! Pour une fois que la démocratie participative est réellement appliquée et sur un enjeu important pour notre territoire, ne boudons pas notre plaisir…


Nos élus proposent : piste cyclable rue de la Gouërie

Il y a quelques mois, pour des raisons de sécurité (sortie sur la route de Treillières), une partie de la rue de la Gouérie a été mise en sens unique dans le sens route de Treillières/intersection rue des Mares-route du Verger.

Cette voie à sens unique a pour effet d’interdire cet accès aux cyclistes désirant se rendre à Ragon pour prendre les transports en commun (Lila Premier), ou rejoindre l’aire de covoiturage ou encore poursuivre leur route sur la piste cyclable le long de la zone de Ragon. Pour les cyclistes aujourd’hui, la seule solution est donc de rejoindre la route départementale 75 (=route de la Chapelle) pour se diriger vers le rond-point de Ragon, route et rond-point particulièrement chargés en véhicules de tout gabarit et particulièrement dangereux pour les cyclistes.

Nous avons demandé à la municipalité de créer rue de la Gouérie une voie partagée et de réaliser sur cette partie rejoignant la route de Treillières une piste cyclable clairement délimitée sachant que la largeur de la voie le permet largement. A l’exemple de ce qui a été fait dans le bourg rue des Moulins.
 
Pour plus de « voies douces » et de « liaisons cyclables sécurisées », soutenez notre proposition !


Rendez-vous très bientôt pour de nouvelles informations.


Cette Infolettre vous plait ?
Diffusez-la à vos amis, à vos voisins ou à votre famille !