L’Infolettre de Mai 2017

MAI 2017…


Au sommaire :

  • 2e tour de la Présidentielle : ALLONS TOUS VOTER !
  • Les réunions de villages
  • Le vélo : le grand oublié !
  • Des services de proximité absents
  • Les incivilités…
  • Au delà du logo : quelle ambition pour notre commune ?
  • Rubrique « ça n’était pas prévu »


2e tour de la Présidentielle : ALLONS TOUS VOTER !

En tant qu’association citoyenne, nous appelons toutes et tous à aller voter dimanche prochain.
Parce que nous le vivons au quotidien par notre engagement dans l’action politique locale, nous savons que la liberté démocratique est LA condition pour mettre en oeuvre autant que pour contester l’action publique.
Le Front National est un danger pour cette liberté démocratique, il suffit de s’intéresser à la tenue des conseils municipaux des villes tenues par le FN pour le constater. Donc allons tous faire barrage à Marine Le Pen dimanche !


Les réunions de villages

La municipalité organise des réunions de villages tous les 2 ans. Les dernières ont eu lieu en mars. Plusieurs points nous ont marqués.

La vitesse : ennemi public n°1 dans les villages

Même constat qu’en 2015, ça circule bien trop vite dans les villages, et notamment dans les hameaux du sud (La Cathelinière, le Verger,…) et les hameaux de l’ouest (la Gréhandière, Garambeau,…).
Ce sont de véritables itinéraires BIS pour éviter les bouchons sur la 4-voies ou sur la route départementale. Aucun aménagement n’a été fait depuis 2 ans. Les habitants sont clairs : réduire la vitesse ! Il ne faut pas seulement investir dans la chaussée, mais peut-être et surtout sur des aménagements qui cassent complètement la vitesse.

Nous avons d’ailleurs noté des réflexions très responsables d’habitants qui préfèrent des aménagements plutôt qu’un macadam tout neuf. Nous n’avons entendu aucune réponse concrète des élus de la majorité.

Après avoir dépensé énormément à refaire à neuf le bourg dont certaines rues qui n’en avaient pas besoin (allez visiter la rue de Vireloup, rue du maire et où personne ne passe, vous jugerez de la qualité de la réfection par rapport à la circulation « subie » par cette rue !), la municipalité commence à être frileuse à aménager les villages. Le maire est même resté « sans solution » et « sans voix » à la réunion Ragon – Le Verger – La Cathelinière sur des demandes de sécurisation pour les enfants… Stupéfiant.


Le vélo : le grand oublié !

Souvenez-vous : nous avions découvert en septembre que les 2/3 d’une cour d’un bâtiment public  (le jardin de l’espace Malala voisin du nouveau Les habitants veulent des routes adaptées pour le vélo. Comme eux, nous pensons que le vélo est le moyen de déplacement de proximité de demain, notamment grâce aux vélos électriques. Il faut pouvoir se déplacer en sécurité, dans les villages et sur les principaux axes.
Pas de chance, le vélo est l’oublié des aménagements actuels. Un habitant a très justement remarqué qu’aucune piste cyclable n’est prévue dans tous les travaux réalisés à Ragon. Le plus incohérent est qu’il existe une piste cyclable avant et après ces aménagements, mais rien route de La Chapelle ! Yvon Lerat, président de la communauté de communes et élu treilliérain, s’est justifié : « on ne va quand même pas faire une piste cyclable pour une centaine de mètres »… Navrant.


Des services de proximité absents

Des services de proximité sont demandés par les habitants, mais pas portés par la majorité. A Ragon, près du futur Decathlon, il faudrait qu’une boulangerie s’installe pour le bien des habitants riverains et des salariés travaillant sur la zone.
Mais les élus rétorquent « on n’a pas le droit » ! C’est fort de café que ceux même qui décident de qui peut s’installer dans cette nouvelle zone d’activités prétextent qu’on les empêche d’implanter un commerce de proximité ! Mais cette majorité préfère sans doute faire faire des kilomètres aux habitants… Même réaction à la Ménardais, où un commerce de proximité est attendu par les habitants. « La municipalité a-t-elle prévu d’acheter du foncier pour les aménagements publics sur ce village ? » Réponse du maire : « en aucun cas, la municipalité n’a pas les moyens financiers ». Par contre, elle a les moyens de dépenser sans compter l’argent public pour installer une superette complètement inutile en plein bourg !


Les incivilités…

Les incivilités ont fait l’objet de nombreuses interventions d’habitants et de réponses parfois très étonnantes des élus. Nous y reviendrons dans une prochaine Infolettre car le sujet mérite tout un dossier, sérieux, responsable et sans faux semblant.


Au delà du logo : quelle ambition pour notre commune ?

A grand frais de communication et sans aucune consultation populaire, le maire avait réécrit le logo de la commune après son élection : « Treillières, ville & villages ». Il y a un mot qui semble de plus en plus oublié…
Une constante nous a marqués lors de toutes ces réunions, le maire commence à avoir un petit refrain lancinant : « ce n’est pas ma faute », et « on ne va pas avoir les moyens de tout faire ». Aurait-il trop dépensé depuis le début de mandat ?
Notre impression est que notre maire et son équipe manquent de vision pour l’avenir et n’ont pas de projet à long terme et encore moins d’ambition pour leur commune.


Rubrique « ça n’était pas prévu »

Le projet détaillé de la future médiathèque a été présenté. Nouvelle surprise des élus de l’opposition : la municipalité achète le rez de chaussée d’un immeuble de logements « hors d’eau », mais pas « hors d’air ». Cela veut dire que la mairie devra fermer ces locaux elle-même. Donc en épluchant le programme de travaux, et bien… pas de menuiseries extérieures de prévues !!! Incroyable. Donc 150.000 euros à rajouter au budget de travaux d’aménagement !


Rendez-vous très bientôt pour de nouvelles informations.


Cette Infolettre vous plait ?
Diffusez-la à vos amis, à vos voisins ou à votre famille !