Expression politique du groupe d’élus Vivre à Treillières – Trimestre1 2016

En janvier dernier, les abords des salles de sport ont été la scène d’une agression violente sur un jeune. Notre commune n’est pas habituée à de tels évènements. Nous espérons que la victime et ses proches pourront dépasser ce traumatisme. La mairie a eu recours à une société privée de sécurité, comme nous l’avons toujours fait en de pareilles circonstances. C’est une mesure d’urgence et nécessaire. Mais le maire a également réagi par une mesure disproportionnée et assez incompréhensible : il a promulgué un arrêté municipal interdisant tout rassemblement d’individus pendant un an sur une très grande partie du bourg. Une telle mesure est assez inédite : quelle commune supprime le droit de se retrouver dans son centre-ville ?

Cette mesure agit à contresens : elle montre du doigt tous les jeunes alors qu’il faut au contraire aller vers eux. Treillières est une commune où nos enfants aiment vivre. S’il y a des problèmes, il faut construire une réflexion sur l’accompagnement des jeunes, un plan d’actions de prévention, une concertation avec leurs parents pour les responsabiliser.

Sinon, nous courrons le risque de stigmatiser la jeunesse et de les écarter de leur juste place dans le vivre-ensemble de notre commune. Il fait bon vivre à Treillières, qui avance et se développe, et un tel arrêté dessert le climat ambiant.

La preuve que notre commune avance et se développe. Ce début d’année voit le plus gros projet municipal du mandat avancer : les agrandissements des écoles A.Vincent et J.Fraud et la création d’une nouvelle école maternelle avec près de 6.500.000 Euros investis. Le projet sera bientôt présenté à l’opposition. Les écoles, c’est un élément fondamental du vivre-ensemble d’une commune. Nous proposons que la municipalité vous associe à ce grand projet d’autant plus qu’il se situe dans la partie la plus enclavée du bourg et que les problématiques de circulation vont y être nombreuses. Ce projet mérite l’implication de tous les citoyens en allant au delà des représentants de parents et les équipes enseignantes. Pourquoi pas une réunion dans chaque école avec les parents et ensuite une réunion publique ouverte à tous ? Car ce sont bien tous les habitants qui sont concernés par ce grand projet et qui vont le financer !

Les conseillers municipaux du groupe « Vivre à Treillières » : Emmanuel Renoux, Soumaya Bahiraei, Alain Blanchard, Martine Morel, Jean-Pierre Tual, Joëlle Chesnais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *