Expression politique du groupe d’élus Vivre à Treillières – 1e trimestre 2019

Gwenn Boulzennec rejoint notre groupe d’élus. Il remplace Christian Lemarchand qui a dû quitter son mandat d’élu pour de nouvelles responsabilités professionnelles dans un hôpital en Bretagne. Merci pour son implication depuis un an et bienvenue à Gwenn.

Début mars, les parents des élèves de la nouvelle école maternelle Pauline Kergomard ont manifesté pour s’opposer à la fermeture d’une classe. Ils ont raison : la situation actuelle considérée par l’Académie pour fermer une classe va totalement changer dans les futurs mois. Plus d’une centaine de familles va arriver dans les nouveaux logements du centre bourg. L’école fera le plein d’élèves. Fermer une classe, c’est punir les élèves actuels avec des effectifs supérieurs à 30 élèves par classe pour un an ! Nous apportons tout notre soutien aux parents et enseignants.

Mais que se passe-t-il à La Ménardais ? La grogne monte concernant les travaux : faits, défaits, refaits. Au final, des zigzags à n’y rien comprendre et toujours autant de difficulté pour les camions ou bus qui se croisent… Les traces de pneus sur les bordures en témoignent ! Direction Treillières, le DEMI haricot n’est pas convaincant : côté ligne droite, juste où la piste cyclable traverse, ça file très vite à en croire les riverains ! A l’embranchement rue de La Loeuf, le petit parapet ne protège en rien une chute 1,5 m plus bas ! Pour toute réponse, des grillages provisoires… Et l’annonce des reprises des travaux qui ne couteront rien : qui peut le croire ?

Les habitants du quartier sont aussi remontés contre le projet de construction de 2 immeubles en plein cœur du village, le long de la route près des arrêts du Lila Premier. Plus de trente logements, 76 places de parking, des bâtiments à plus de 10 m de hauteur… Nous étions totalement opposés à ce projet et l’avions dit en commission et en conseil municipal. Nous en avons fait part aux habitants du village par un tract et une permanence. La réaction est très forte : les habitants se mobilisent pour préserver le cachet du village et être partie prenante dans son aménagement. L’urbanisation à La Ménardais, oui, mais pas comme ça !

Ça n’a pas fait beaucoup de bruit… Après l’abandon de l’aéroport de Notre Dame Des Landes, toutes les collectivités concernées ont fait en 2018 une liste de doléances de « compensation » auprès de l’Etat. Le verdict de février… Pour notre intercommunalité : RIEN. Un dossier initial insuffisant ? Des acteurs sans conviction ? En tout cas c’est un rendez-vous manqué pour notre territoire et un désaveu pour nos élus à la CCEG.

Les conseillers municipaux du groupe « Vivre à Treillières » : Emmanuel Renoux, Soumaya Bahiraei, Alain Blanchard, Hélène Jalin, Jean-Pierre Tual, Gwen Boulzennec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.