Expression politique du groupe d’élus Vivre à Treillières – 1e trimestre 2018

La périodicité du magazine municipal ne nous permet pas de le faire en temps et en heure mais nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2018.

Il est par contre trop tôt pour discuter du budget communal 2018 que nous ne connaissons pas encore. Alors rappelons nos principales et dernières positions, en espérant qu’elles soient reprises par la majorité municipale… même si Noël est déjà passé…

Nous avons demandé la création, rue de la Gouerie à Ragon, d’une piste cyclable permettant de remonter (à contre sens) cette rue en sens unique pour les automobiles. Ce circuit est une évidence pour les 2 roues et utilisé notamment par les plus jeunes pour rejoindre les cars route de Rennes. Il faut y aménager une piste cyclable sécurisée.

Une nouvelle fois, nous avons demandé la réouverture du Service Animation Jeunesse. Fermé depuis trop longtemps, il devrait l’être encore jusqu’à la fin de l’année. Malgré toutes les explications données par la majorité, nous n’arrivons toujours pas à comprendre pourquoi elle a abandonné ce service public pour nos ados.

Notre commune a l’une des AMAP les plus dynamiques du département, un restaurant scolaire en propre, un territoire agricole à proximité et des circuits courts en développement : tous les ingrédients sont là pour passer notre cantine au 100 % bio. Des communes y arrivent : Bouvron, Mouans-Sartoux, Langouët, Grande-Synthe. Offrons à nos enfants une cantine 100% bio !

Nous avons aussi demandé lors du conseil municipal de janvier que les droits des agents de la commune soient au même niveau que ceux des autres collectivités voisines, pas plus, mais pas moins. En effet, la majorité a fait voter des autorisations d’absence pour le personnel municipal en baisse par rapport à l’existant et effectivement souvent inférieurs à ce qui existe ailleurs et à ceux que les conseillers municipaux se voient-eux-mêmes appliquer dans leur propre travail.

Nombreux d’entre vous ont remarqué que nos dernières expressions politiques faisaient l’objet d’un quasi droit de réponse dans le texte de la majorité, juste à côté du notre, en lieu et place d’une « indépendante » expression politique de la majorité, puisque nous, nous n’avons pas droit de répondre… Sachez que nous le regrettons.

Dernière information : la mairie s’est dotée d’un nouveau site internet : nous aussi ! Venez y nous lire.

Les conseillers municipaux du groupe « Vivre à Treillières » : Emmanuel Renoux, Soumaya Bahiraei, Alain Blanchard, Hélène Jalin, Jean-Pierre Tual, Christian Lemarchand