Expression politique du groupe d’élus Vivre à Treillières – 2e trimestre 2017

Les conseils municipaux de ce début d’année ont beaucoup traité de chiffres : le bilan 2016, le budget 2017, les prévisions financières jusqu’en 2020… Au-delà des chiffres, c’est le cap que donne l’équipe majoritaire au développement de la commune qui fait défaut. Les projets s’alignent les uns après les autres mais pour aboutir à quel type de commune ? Le débat sur le projet d’aménagement défini dans le cadre du PLUi de notre territoire –plan local d’urbanisme intercommunal- devait être le moment d’éclaircir cette question : à quoi doit ressembler Treillières en 2030 ?

A notre grand étonnement, la participation de la majorité a ce débat n’a consisté qu’à une lecture technique du document. Pas d’explications ni d’ambitions portées, sinon une sensation de contrainte plus qu’autre chose. Lisez le compte rendu du conseil municipal du 24/04, c’est éloquent !

Au contraire, pour nous élus du groupe Vivre à Treillières, c’est une chance d’écrire noir sur blanc vers quoi nous devons nous diriger. Et nous l’avons détaillé ! D’abord, de l’emploi avec du tertiaire dans nos centre-bourgs pour les dynamiser en journée. Pas que de l’habitat. Ensuite, inscrire la priorité aux vélos comme déplacement de proximité de demain : voies pour vélos, parkings à vélos, il faut le prévoir dans tous nos projets. Egalement, mettre les transports en commun en avant à l’image du Lila Premier que nous avons créé et notamment par le tram-train vers La Chapelle qui n’est pas mentionné. Acter aussi la mise en oeuvre d’une réelle politique foncière pour accompagner les exploitations en agriculture raisonnée et biologique, pour nos paysages, pour notre qualité de vie et notre santé (circuits courts et le tout bio dans les cantines). Créer un volet sur le développement culturel et les équipements qui vont avec, complètement oubliés. Et enfin, mettre la transition énergétique comme enjeu majeur des 15 ans qui viennent. Il faut lancer la rénovation thermique des bâtiments publics, s’engager sur la réglementation thermique 2020 et exiger des éco-quartiers pour les nouveaux programmes immobiliers. Et discuter avec vous de tout cela ! Car votre avis compte autant que celui de vos 29 élus.

En résumé, nous avons demandé que ce projet d’aménagementqui dessine notre communauté de communesjusqu’en 2030 soit plus ambitieux, plus volontariste, plus innovant.Engageons-nous ensemble.

Les conseillers municipaux du groupe « Vivre à Treillières » : Emmanuel Renoux, Soumaya Bahiraei, Alain Blanchard, Martine Morel, Jean-Pierre Tual, Joëlle Chesnais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *